En cours de lecture

J’ai (re) testé l’indoor cycling !

J’ai (re) testé l’indoor cycling !

indoor-cyclingCrédit photo clubwoodside

 

Il y a quelques mois, j’ai testé l’indoor cycling. Re-testé même, pour ainsi dire.
La première fois, c’était il y a 6 ans (et vlan le coup de vieux), j’avais eu l’occasion de tester le RPM au CMG.
Le RPM, c’est le concept de cycling développer par Les Mills, un programme sportif qu’on retrouve au CMG, notamment.
Couci-couça : indoor cycling, spinning, RPM… c’est tout pareil.

Le principe ?

Les incontournables : des vélos, un éclairage tamisé, et de la musique à fond ambiance boite de nuit.
Un prof charismatique aussi, qui est là pour te booster, pour te rappeler que dans la vie, il y a ceux qui résistent et puis il y a les autres. Et que donc t’as intérêt à te bouger et à pédaler si t’es pas un looser. Bon, j’avoue, quand t’as mal, ça marche quand même, un peu.
Pour finir, il y a tout un tas de riders de l’extrême, venus assister à cette séance de cycling avec la sérieuse intention de transpirer jusqu’au bout de la nuit !

Ma première impression ?

Je dois avouer que lors de mon premier essai (il y maintenant quelques années, soit) je me suis demandée pendant 45 minutes qu’est ce que je foutais faisais là !
A l’époque, je faisais du sport, mais beaucoup moins que maintenant, et je dois dire que ça m’avait semblé… hum… intense !
Oui oui, ceci est un euphémisme.

Ma deuxième impression ?

Quand les premiers clubs d’indoor cycling ont débarqué à Paris, naturellement, je ne me suis donc pas jetée dessus.
Non non, merci, pas pour moi.

Et puis, avec le temps et devant la véritable déferlante de cette discipline, ma curiosité a commencé à me titiller.
Avec ma copine L., on s’est finalement motivé et on a filé chez Dynamo Cycling.
Depuis, j’ai également testé Kiwill, grâce à mon pass SomuchMore.

Alors évidemment, l’indoor cycling est toujours bien super intense, super cardio !
Lors du premier quart d’heure j’étais déjà en nage, je crois que je n’avais jamais autant transpiré.
Mais finalement, ce dépassement de soi, cette énergie positive, c’est archi exaltant !

Ce qui est top c’est que contrairement à ce qu’on pourrait croire, les cours d’indoor cycling sont hyper complets. On travaille toutes les parties du corps : pas seulement les jambes, mais les abdominaux, et même les bras en faisant des pompes sur le vélo (eh oui!) ou en utilisant des petites altères.

Chaque séance se déroule de la même manière : on commence par un warm-up, puis l’entrainement en lui même commence avec des phases d’accélération pendant lesquelles on travaille le cardio à fond, et des phases de récupération active.

Vers la fin du cours en général, la salle est plongée dans le noir. C’est le moment de tout donner, il te suffit de suivre la voix entraînante du coach qui te dis d’aller le plus loin possible.
On enchaîne ensuite avec une phase de récupération et quelques étirements.

Bref. Incroyable tout ce que l’on peut faire sur un vélo d’intérieur !

Ce qui m’a vraiment plu définitivement, c’est l’ambiance. En mode bonne humeur assurée.
Et puis la musique. C’est essentiel, c’est ce qui te boost pour aller plus loin.

Ça se passe où ?

  • Dynamo cycling / Cours d’essai gratuit
  • Kiwill / Cours d’essai gratuit
  • Let’s ride / Cours d’essai 25€ les 2 séances. Et ce weekend, c’est spécial rentrée, profitez-en c’est gratuit !

Verdict ?

Pas facile mais addictif ! On en redemande.
Dommage que les clubs ne soient pas plus près de chez moi !

 

Alors ça vous tente ? Avez-vous déjà testé l’indoor cycling ?


Vous pourriez également aimer :

  1. Aurélie

    16 décembre

    Une copine de boulot m’a recommandé exactement les mêmes salles avec les mêmes arguments.. Et le fait que toutes les parties du corps travaillent, c’est vraiment stimulant !! Je me demande juste si ça fait pas un peu trop gonfler les muscles plutôt que de les allonger..

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSTAGRAM